Et si vous partiez à la découverte de vos qualités ? Vous ne savez pas comment vous y prendre ? Découvrez 3 exercices super efficaces !

A la découverte de vos qualités : 3 exercices pratiques [+1 bonus]

Vous voulez partir à la découverte de vos qualités ? L’exercice vous semble difficile ?

Et si je vous disais qu’il s’agit là aussi, tout simplement, de changer de point de vue (ce qui tombe plutôt bien puisque c’est le thème de la chronique du mois…) ?

La vérité, c’est que vous possédez bien plus de qualités que ce que vous pensez ! Et comme vous êtes la personne la plus à même de vous en convaincre, vous allez découvrir tout ce que vous avez besoin de savoir dans cet article :

– Pourquoi vous trouvez plus facilement vos défauts que vos qualités

– En quoi voir vos qualités est positif pour vous et… le reste du monde

– Et enfin 3 exercices pour partir à la découverte de vos propres qualités [+1 bonus].

La découverte de vos défauts est-elle vraiment plus simple que celle de vos qualités ?

Prenez un instant pour faire le point sur vous-même…

Si nous nous rencontrions pour la première fois et que je vous demandais de vous présenter en listant vos qualités et vos défauts… Quelle liste serait la plus longue des deux ? Essayez de le faire, même rapidement, de tête.

C’est fait ?

Eh bien, sachez que la plupart des personnes vont avoir tendance à « bloquer » sur la question des qualités. Ce n’est pas votre cas ? Parfait ! Dans le cas contraire, vous devriez poursuivre votre lecture…

De la surestimation des défauts…

Ce n’est pas un hasard si vous repérez plus facilement vos défauts, vos points faibles et autres petites soi-disant imperfections…

# Les valeurs sociétales

Nous vivons dans une société qui prône la perfection et la compétition. Autant dire, deux valeurs qui sont néfastes pour votre développement.

Pourquoi néfastes ?

Tout d’abord, parce que la perfection n’existe pas. Ou plutôt si, elle existe dans toute chose.

La perfection devrait être relative (n’est-ce pas Einstein ?) et non pas absolue. Au fond, la perfection c’est quelque chose que chaque personne devrait définir en fonction d’elle-même. Parce que chaque être est un petit miracle et porte déjà en lui/elle tout ce dont il/elle a besoin pour briller. Ainsi, nous imposer une perfection « normative », c’est nier notre essence même, notre individualité…

Ensuite, parce que notre essence (justement) est faite d’amour. Elle réside dans un lien qui nous relie les uns aux autres. Or, choisir de se « classer » les uns en fonctions des autres, revient à mettre une distance entre chacun de nous. Et ça revient à s’imposer à soi-même certains critères de jugement qui nous éloignent de qui nous sommes.

Dans le fond, la seule compétition que l’on devrait mener devrait l’être avec soi-même, dans le but d’atteindre chacun(e) notre propre « perfection ».

# Une évaluation par la négative

Le fait de se comparer à une norme aléatoire vous pousse forcément à vous évaluer en fonction de ce qui ne va pas : ce que vous allez considérer comme vos manques.

Et c’est ce que vous faites dès votre plus jeune âge avec tout un tas de normes :

– Il y a la norme imposée par vos parents/votre famille : tout parent a en tête un « idéal » d’enfant. Ça ne part pas d’un mauvais fond, c’est même généralement dans un but « généreux ». On veut le meilleur pour ses enfants, on veut ce qu’on n’a pas eu, on veut qu’ils possèdent les valeurs qui sont importantes pour nous… En oubliant que ce n’est pas nécessairement ce qu’il y a de mieux pour eux.

– Il y a les normes de l’école : parce que l’école oublie trop souvent qu’il existe différentes formes d’intelligence, d’apprentissage…

– Les normes de beauté : imposées par les diktats de la mode.

– Ou encore les normes professionnelles, etc…

Et chacune de ces normes représente une occasion de plus de vous sous-évaluer.

… Au déni des qualités.

Mais cette tendance à l’accentuation des défauts n’est pas la seule raison pour laquelle partir à la découverte de vos qualités peut être compliquée…

L’autre raison est tout aussi insidieuse : c’est mal vu.

Les gens qui se « vantent », qui assument être surs de leurs qualités sont mal vus. On va dire d’eux qu’ils sont imbus d’eux-mêmes, narcissiques, qu’ils manquent d’humilité… Mais il est important de distinguer l’humilité de l’incapacité de voir ce pour quoi on est doué(e).

Savoir où s’exprime votre « zone de magie », ce n’est pas être égocentrique ou imbu de vous-même. Bien au contraire, vous verrez dans la partie suivante que c’est tout l’opposé…

La découverte de vos qualités : un acte altruiste ?

# En quoi partir à la découverte de vos qualités est bon pour vous ?

Passer votre temps à voir ce que vous faites mal, à lister vos défauts, est super mauvais pour votre amour-propre. Comment s’aimer soi-même quand on ne se définit qu’en termes de « trop » et/ou de « pas assez » ?

Et pourtant… Pourtant cet amour-propre devrait être à la base de tout !

Vous êtes la seule personne avec laquelle vous êtes sur(e) à 100% de finir votre vie. Alors s’il y a bien une relation que vous devriez bichonner, c’est celle que vous entretenez avec vous-même ! Et non ce n’est pas être égoïste, c’est simplement faire le choix d’être heureux(se).

Partir à la découverte de vos qualités, c’est une excellente façon de commencer à faire la paix avec vous-même ! Et ce n’est pas tout…

# En quoi partir à la découverte de vos qualités est bon pour les autres ?

Lorsque je parle de vos qualités, de vos talents et autres aptitudes, je fais souvent référence à votre « zone de magie »…

De quoi s’agit-il ?

En fait, comme le dit avec beaucoup de sagesse mon mentor, Mylène Muller, là où se rencontrent vos qualités et vos valeurs, c’est là que se trouve votre contribution. En fait, une fois que vous aurez trouvé ce pour quoi vous êtes doué(e), vous pourrez choisir de l’offrir au reste du monde.

Tant que vous ignorez, ou que vous choisissez de ne pas voir vos qualités, alors vous en privez toutes les personnes qui pourraient en avoir besoin ! C’est aussi simple que cela.

3 exercices pour partir à la découverte de toutes vos qualités

Nous venons de voir pourquoi il est à la fois compliqué et important de voir qualités. A présent, passons au comment…

# Exercice n°1 : La liste

Le premier exercice, dont vous avez pu avoir un avant-gout sur mes pages Facebook et Instagram, consiste à dresser la liste de tous vos points forts.

Prenez une feuille (ou un carnet) et un stylo, puis installez-vous au calme. Vous allez devoir trouver 20 qualités qui vous caractérisent.

Je vous vois déjà faire les gros yeux… En mode : « 20 ! Mais c’est impossible »…

Oui 20, pas moins. Mais vous pouvez en trouver plus si le cœur vous en dit.

Le but, c’est de vous pousser à vous creuser les méninges ! Parce que vous en avez, des qualités, mais s’il y en a certaines que vous ne voyez pas, il y en a également que vous considérez comme « normales » : « ah oui non mais ça c’est pas une qualité, je suis comme ça c’est tout… ». Niet.

Prenez le temps qu’il vous faudra, revenez-y plusieurs fois si nécessaires, laissez-vous le temps de la réflexion, mais vous devez en trouver 20.

Ce peut être tout et n’importe quoi : savoir faire un bon gâteau, avoir une jolie écriture, connaitre toutes les chansons Disney par cœur… Elargissez votre champ de perception.

Et quand ce sera fait, revenez régulièrement à cette liste, parce que oui, vous avez une valeur incommensurable, et il est grand temps que vous en preniez conscience !

# Exercice n°2 : Partir à la découverte des qualités que l’on vous attribue

Comme je lai dis précédemment, il y a des qualités que vous ne voyez pas, et partir à la découverte de celles-ci peut donc être une véritable gageure… Oui mais !

Vos proches, eux, les voient.

Très souvent, vous minimisez : « oui mais tu dis ça parce que tu m’aimes / que tu es ma mère / que tu ne veux pas me vexer… ».

Et si, en vérité, vos proches vous voyaient simplement de la manière dont vous devriez vous voir ?

Dressez une liste des personnes qui vous sont les plus proches (celles qui vous aiment et vous connaissent le mieux) et demandez-leur à chacune de vous indiquer vos trois principales qualités.

Juste trois.

Effet positif garanti !

Pour finir, rajoutez simplement ces qualités à votre propre liste. Ça commence à faire beaucoup, non ?

# Exercice n°3 : Vos réussites

Le troisième exercice va vous permettre de creuser encore un chouillat plus dans la découverte de vos qualités…

Sur une feuille, faites la liste des événements qui sont, pour vous, une réussite. Quelque chose de positif. Ce peut être une réunion au cours de laquelle vous avez osé prendre la parole, un diplôme passé avec succès, une sortie de votre zone de confort… Peu importe !

Une fois que ce sera fait, pour chacun de ces événements, posez-vous cette question : quelles sont les qualités qui vous ont permis d’y parvenir ?

Vous pourrez ainsi dresser une liste complémentaire de tous vos points forts !

# Exercice bonus : A la découverte de vos qualités physiques

Le dernier exercice est classé en bonus, parce qu’il s’agit de partir à la découverte de vos qualités physiques !

Parce que oui, sur le plan physique, c’est un peu la même chose. Vous voyez tout ce qui ne va pas. Alors que, en vérité, vous avez pleins d’atouts : vos yeux, vos ongles, votre poitrine, votre tour de taille… Là encore peu importe !

Arrêtez de vous flageller pour toutes ces parties de votre corps que vous n’aimez pas. Commencez par placer votre focus sur celles que vous aimez. Vous apprendrez par la suite à faire la paix avec ces parties de vous que vous aimez moins…


« S’aimer soi-même, c’est s’attacher à découvrir l’essence qui est déposée en soi. »

Paule Salomon
No Comments

Post A Comment