Est-ce que l'amour existe vraiment ? C'est la question que vous m'avez posée et vous pouvez dès à présent en découvrir la réponse !

Est-ce que l’amour existe vraiment ? – LE COURRIER DU CŒUR

Est-ce que l’amour existe vraiment ?

Voilà la première question que vous m’avez posée. Et si la réponse me semble évidente aujourd’hui, j’avoue que ça n’a pas toujours été le cas. Aussi je vais essayer de faire le point avec vous…

Est-ce que l’amour existe ? Petit état des lieux de nos fausses croyances.

Dans la vie, on part tous sur une base d’inégalité vis-à-vis de l’amour. Celle qui nous est donnée par nos parents.

Loin de moi l’envie d’accabler qui que ce soit. Dans la vie, on fait tous du mieux qu’on peut. Mais c’est un fait : l’image du couple que nous transmet nos parents est importante. Et si vous pensez que l’amour n’existe pas, il y a fort à parier que le problème vient de là.

# L’influence parentale dans la conception de l’amour

L’influence de vos parents va se faire de deux façons.

En tout premier lieu par rapport aux relations du couple parental et en second lieu par rapport à leur façon de vous aimer. A partir de là, vous avez pu construire votre « définition » de l’amour. Une sorte de filtre qui vous permet d’analyser tout ce qui vous arrive.

Le problème de ce filtre, c’est qu’il a tendance à s’auto-valider. Ainsi, vous allez poser votre attention et même attirer à vous tout ce qui vous confirme ce que vous pensez déjà…

Vous l’avez peut-être déjà compris : ces filtres, ce sont vos fausses croyances. Ce sont elles qui vous poussent à attirer toujours le même type de personnes ou de relations. Alors si vous pensez que l’une des affirmations suivantes est vraie, c’est probablement que votre perception de l’amour est faussée…

# En amour, il y en a toujours un(e) qui aime plus que l’autre

Il y a une idée toute simple mais qui revient très souvent quand on parle d’amour. C’est la notion de concession. En amour, il faut faire des concessions.

Sur le fond, ce principe n’est pas réellement un problème, c’est même plutôt du bon sens. Là où le bât blesse, c’est que cette idée conduit à des dérives : parce que la concession peut vite se transformer en sacrifice, notamment quand c’est toujours la même personne qui la fait.

Et là, j’ai un peu envie de vous dire que c’est encore une fois une question de choix. Parce que, oui bien sûr il arrive que l’un(e) des deux membres du couple soit plus investi(e) ou plus actif(ve) que l’autre, mais il appartient à tout un chacun de définir ce qu’il/elle veut faire ou non. En somme, l’idée est toute simple : ne faites pas quelque chose que vous n’avez pas envie de faire et le problème est réglé. Il est important de savoir s’écouter et s’aimer suffisamment soi-même pour ne pas s’oublier.

Et oui, bien sur, il est possible que l’autre n’accepte pas cette prise de position. Mais dans ce cas, et aussi dur cela soit-il, la question à vous poser est : cette relation en vaut-elle vraiment la peine ? Parce que, dans les faits, amour n’a jamais signifié « changer l’autre », bien au contraire…

# L’amour, ça fait mal

Là encore, il y a amalgame entre plusieurs choses.

Tout d’abord, si vous pensez cela, c’est parce que vous avez été confronté(e) à des histoires d’amour qui vous ont fait(e) souffrir. Oui mais… Faut-il généraliser pour autant ? Quand il y a des nuages, il est possible qu’il se mette à pleuvoir, mais vous n’allez pas sortir votre parapluie à chaque fois que vous voyez apparaître un nuage à l’horizon.

De plus, l’amour en lui-même est un sentiment positif. Ce n’est pas l’amour qui fait souffrir. Ce sont les sentiments et/ou événements négatifs qui y sont, malheureusement, très souvent associés tels que jalousie, possessivité, trahison… Il est donc plus juste de penser qu’une infidélité vous a fait souffrir à un moment donné, par exemple, que d’en déduire que l’amour fait mal.

# Je ne suis pas fait(e) pour l’amour

Certaines personnes peuvent penser que l’amour n’est pas fait pour elles. Je l’ai moi-même pensé pendant longtemps. En vérité, nous sommes tou(te)s constitué(e)s d’amour. C’est l’énergie positive qui nous permet de nous développer quand nous sommes bébés. Celle qui nous porte en tant qu’adulte et nous permet de croire en l’avenir.

Le problème, c’est qu’on a tendance à se refermer à cette sensation en grandissant. Pour se protéger, ou juste parce que la société nous pousse d’une certaine façon vers l’individualisme. On perd peu-à-peu de vue cette lumière qui brille en nous. Et on se met alors à la chercher désespérément tout autour. Dans une relation qui pourrait nous sauver, dans un besoin de reconnaissance insatiable, dans un événement qui pourrait tout changer ou un consumérisme à toute épreuve.

Le fait est que non, ce n’est pas vous qui n’êtes pas fait(e) pour l’amour. C’est votre définition même de l’amour qui est erronée…

Est-ce que l’amour existe ? Mais d’abord c’est quoi l’amour ?

L’amour est généralement associé aux relations amoureuses. Oui mais… Il s’agit là d’une description très limitée.

# La définition de l’amour : les bases

L’amour est un sentiment très complexe qui, à mon sens, se définit par deux choses :

  • Le lien : la connexion qui se crée entre deux individus ;
  • L’élan : cette impulsion qui en découle et qui peut donner la sensation d’être plus fort(e), plus belle/beau… Bref, qui nous donne envie d’aller de l’avant.

A l’origine, comme je l’ai déjà dit, nous sommes tou(te)s composé(e)s d’amour. Et j’ai en moi cette conviction profonde que cet amour est l’expression d’un lien qui nous unit et nous dépasse tou(te)s. Le fait est que nous nous définissons par nos différences, quand vraiment nous gagnerions à découvrir ce qui nous lie.

Aussi, le problème, c’est que nous cherchons au mauvais endroit cet amour qui, en réalité, existe en toute chose…

# L’amour existe dans toute chose

L’amour ne concerne pas uniquement la relation amoureuse. Il transparait au travers d’une main tendue, dans la dévotion dont certains professionnels peuvent faire preuve pour aider leur prochain, dans un sourire, un mot d’encouragement ou de réconfort… Il est présent entre des ami(e)s, entre une mère ou un père et son enfant, entre frères et sœurs…

Oui l’amour est absolument partout, pour peu que vous appreniez à le voir. Et pour cela, le premier endroit où vous devez apprendre à chercher, c’est en vous-même.

Apprendre à différencier l’amour et le besoin.

Etant entendu que l’amour existe bel et bien, il est temps de faire le point sur une distinction importante : l’amour et le besoin.

Lorsque l’on pense amour et relations amoureuses, on a souvent cette image de l’âme sœur. Des deux parties d’un tout. Et si ce principe est très mignon, il comporte aussi un risque non négligeable : il peut vous amener à penser que vous avez besoin de l’autre pour être complet(e).

Ce qui, bien entendu, est complètement faux.

Parce que vous n’êtes pas né(e) avec un morceau en moins, vous n’êtes pas né(e) incomplet(e). Vous êtes exactement tel(le) que vous étiez censé(e) être. Et il est primordial que vous appreniez justement à vous aimer tel(le) que vous êtes, pour pouvoir vivre pleinement l’amour. Dans le cas contraire, il est probable que vos relations seront mises en difficultés par de la jalousie, une dépendance affective, un besoin de tout contrôler ou de reconnaissance non assouvis…

3 exercices pour s’ouvrir à l’amour

Si vous voulez faire un pas vers l’amour, voici plusieurs exercices qui vous aideront à vous reconnecter à cette part de vous-même que vous avez, peut-être, négligée jusque-là…

# Exercice 1 : Prendre conscience que l’amour existe par la méditation

La méditation peut-être un excellent exercice pour vous reconnecter à l’amour. Il existe plusieurs façons de faire, et peu importe au fond. L’important est simplement que vous trouviez la façon qui vous correspond le mieux.

Je vous conseille néanmoins de vous installer dans un endroit calme, où vous ne risquerez pas d’être dérangé(e). Ne cherchez pas à méditer pendant plusieurs heures. 5 minutes par jour par exemple peuvent suffire, étant donné que la régularité est le plus important dans cette pratique.

Installez-vous dans une position confortable, assis(e), debout ou allongé(e). Vous pouvez fermer les yeux, les garder mi-clos ou même complètement ouverts.

Cherchez à apaiser votre respiration en prenant de longues inspirations et expirations. Et répétez-vous le mantra suivant (sentez-vous libre de le personnaliser) : « je m’aime et je m’accepte exactement tel(le) que je suis ». Laissez-vous imprégner de cette pensée. Ce peut être une excellente façon de commencer votre journée !

# Exercice 2 : Exprimez votre gratitude

La deuxième façon de vous reconnecter à l’amour en vous consiste à exprimer votre gratitude.

Prenez une feuille et un stylo et installez-vous au calme. Faites la liste de tout ce que vous avez de positif dans votre vie.

Prenez le temps nécessaire. Ouvrez votre esprit au maximum. Prenez conscience que marcher est une chance. Respirer est une chance. Pouvoir profiter du spectacle d’un arbre en fleurs également.

Et demandez-vous, pour quoi vous sentez-vous reconnaissant(e) ?

# Exercice 3 : Le miroir

Pour ce dernier exercice, vous allez avoir besoin d’un miroir. Placez-vous face à ce miroir et observez-vous quelques secondes. Venez poser vos mains sur votre plexus solaire et dites à votre reflet : « je t’aime et je te remercie d’être à mes côtés ».

Il est possible que cet exercice suscite des réactions assez fortes. Tristesse, colère ou même gêne intense. Mais alors posez-vous cette question : pourquoi ?

Si vous voulez réellement trouver l’amour, vous devrez commencer par chercher ce sentiment à l’intérieur de vous, pour ensuite le faire rayonner à l’extérieur. Parce que oui l’amour existe, il est simplement possible que vous ne le voyiez pas encore…

« Le miracle de l’amour, ce n’est pas d’aimer un homme ou une femme : c’est de s’aimer soi-même juste assez pour être capable d’aimer vraiment une autre personne. »

Roger Fournier
No Comments

Post A Comment