Maîtriser son corps... Vous en rêvez ? Laura Ziv l'a fait ! Découvrez son parcours et ses projets dans le cadre d'une interview exclusive !

Interview de Laura Ziv : apprendre à maîtriser son corps

Qui n’a jamais rêvé de pouvoir maîtriser son corps ? De pouvoir en (re)prendre complètement le contrôle ? Eh bien Laura Ziv l’a fait.

Dans l’interview du jour, la co-directrice de GetFit by Ems nous partage son parcours, ses projets, ses petites et grandes réussites !

Mais avant de vous la partager, ouvrons la réflexion sur un concept fort complexe : maîtriser son corps…

Maîtriser son corps : qu’est-ce que cela sous entend ?

Qu’est-ce que signifie « maîtriser son corps » ? Beaucoup de choses. Mais peut-être pas tant que vous le pensez… Parce qu’il faut faire la distinction entre deux points :

  • Ce que vous pouvez maîtriser ;
  • Et ce que vous ne pouvez pas maîtriser.

Bien sur, ces points vont varier d’une personne à l’autre. Un maître Yogi n’aura pas du tout le même degré de maîtrise qu’une personne lambda.

Le truc, c’est que bien souvent, on bloque sur des trucs qui ne relèvent pas de notre contrôle. Vous ne changerez pas de tête. Vous ne deviendrez jamais la réplique exacte d’une autre personne. Et certaines pathologies vous empêcheront peut-être d’atteindre la ligne de vos rêves. Oui mais… Ce n’est pas ça l’important. L’important, c’est d’agir au mieux.

En fait ce qui est important dans le fait de maîtriser son corps, c’est juste d’être bien. En bonne santé et en paix avec le reflet du miroir.

Maîtriser son mental pour maîtriser son corps

Chacun peut mettre un peu ce qu’il veut derrière l’idée de maîtriser son corps ! Pourquoi ? Parce que chacun est libre d’avoir ses propres goûts, sa propre définition de la beauté. Là où ça pose problème, c’est lorsqu’il y a un décalage entre vous et les normes imposées par la société et que cela vous procure un profond mal-être.

En vérité, maîtriser son corps passe avant tout par une étape préalable : maîtriser ce qui se passe dans votre tête ! Votre mental peut être votre pire ennemi si vous n’y prenez pas garde. Et vous savez quoi ? Si vous êtes persuadé(e) que vous êtes moche, il y a fort à parier que c’est la sensation que le reste du monde vous renverra.

La première étape va donc consister à apprendre à aimer la personne que vous êtes… Et c’est probablement la partie la plus compliquée de toutes ! Compliquée, oui, mais clairement pas impossible !

Maîtriser son corps : accepter la diversité

Laura Ziv a choisit une voie extrême, celle d’une maîtrise absolue de son corps, d’un contrôle total de son alimentation, de ses entraînements, et bien entendu de son mental. Cela répond à ses envies, à ses besoins, à son bien-être.

J’entends déjà les jugements de « c’est trop », « ce n’est pas féminin ». Mais ce qu’elle choisit de faire de son corps ne regarde, au fond, qu’elle même. Cela me fait un peu penser à de l’art. Tout le monde n’y est pas sensible de la même façon, certains préféreront le surréalisme, d’autres le contemporain. Mais en vérité les deux sont juste parfaits en l’état.

Chaque personne est en droit de faire ce qu’elle veut de son corps, on parlera de le maîtriser dès lors qu’on parvient à atteindre les objectifs que l’on s’est fixés. Quels qu’ils soient. Et qu’importe si ça ne plait pas à tout le monde.

J’aime voir des femmes poilues, trop rondes ou trop maigres qui osent enfin se montrer sur instagram ou tout autre support médiatique. Il est important de rappeler que la femme, au même titre que l’homme, naît et demeure libre de maîtriser son corps de la façon qu’elle le souhaite.

Mais passons… Découvrez sans plus attendre l’interview de Laura Ziv qui vous prouve par son histoire que vous pouvez, vous aussi, atteindre une parfaite maîtrise de votre corps !


Maîtriser son corps : l’interview de Laura Ziv.

Blame it on Eve (Bio-EVE) : On va commencer par ton activité professionnelle. Tu travailles à ton compte avec ton compagnon, qu’est-ce qui vous a poussés à vous lancer dans cette aventure ?

Laura Ziv : En tant que coach sportif, j’ai vraiment ma façon particulière de travailler et de suivre mes clients, qui n’est pas du tout en adéquation avec la philosophie et le fonctionnement des salles de sport classiques que l’on trouve majoritairement en France aujourd’hui.

Nous avons donc choisi de créer notre propre studio de coaching qui correspond à notre façon de travailler et de voir le monde.

Bio-EVE : Qu’est-ce que tu proposes exactement (coaching, électrostimulation…) ?

Laura Ziv : Les studio Getfit sont des studios de coaching personnalisés visant à améliorer la qualité de vie de ses adhérents. Nous proposons des coachings personnalisés en salle de sport classique avec notre partenaire Freeness, à st Jean de Vedas, et Training Go, à Pérols, et en électro-stimulation avec la dernière technologie i-motion sport et santé qui fonctionne en Bluetooth (Ce qui permet de faire de vraies séances de sport contrairement à l’ancienne version mihabodytech reliée à une machine). Des cours de functionnal training par groupe de 4 ce qui permet vraiment d’apprendre à contrôler, maîtriser et ressentir son corps tout en se dépassant en petit groupe.

Nos adhérents ont aussi la possibilité d’avoir des programmes alimentaires et ou d’entrainements pour des séances en salle classiques ou à la maison afin d’aller plus loin dans leur évolution. Depuis le confinement nous avons de plus mis en place un abonnement de cours en visio en live. Nous faisons des cours de yoga, Pilates, respiration et méditation en petit groupe de 4 personnes afin d’avoir un accompagnement particulier.

Deux nouveautés arrivent dans nos centres pour la rentrée de septembre 2020, je ne vous en dit pas plus pour le moment… A titre personnel, je propose aussi des suivis de coaching à distance et particulièrement pour la préparation aux compétitions de bodybuilding.

Bio-EVE : Toi, en tant que femme, as-tu été confrontée à des difficultés particulières (commentaires blessants et/ou sexistes, besoin de prouver ta valeur…) ?

Laura Ziv : Oui bien sûr, sachant que je pratique le bodybuilding j’ai une masse musculaire qui est un peu plus importante que la moyenne et j’ai souvent eu des retours assez négatifs à ce sujet, les jaloux qui pensent que l’on prend forcement des produits dopants car nous avons un bon niveau, certains hommes qui ne reconnaissent pas forcement les compétences d’un coach si c’est une femme…

Ce sont des choses courantes, mais selon moi, quel que soit notre milieu d’activité ou notre sexe, il y aura toujours des personnes négatives pour essayer de nous décourager.

L’essentiel selon moi est de croire et d’avoir confiance en soi, si l’on est en accord avec nos valeurs et sur notre chemin de vie qu’importent les moqueries ou les méchancetés des autres cela ne nous atteint pas !

Bio-EVE: Tu participes également à des compétitions, je ne sais plus comment elles s’appellent… Qu’est-ce que cela t’apporte sur le plan du développement personnel (discipline, acceptation…) ?

Laura Ziv : Je pratique des compétitions de bodybuilding dans la catégorie bikini, c’est une discipline extrême qui permet justement de se dépasser et qui implique une parfaite gestion de son corps et de son mental. Avant mes études de coach j’ai été droguée et alcoolique pendant plusieurs années, je me suis détruit la santé et gâchée la vie de mes 16 à 21 ans.

C’est en partie grâce au bodybuilding que j’ai réussi à me sortir de tout ça et à me prouver que je suis capable d’absolument tout à condition de le vouloir et de mettre les actions en place pour. Je suis passée d’un extrême à l’autre certes. Mais j’avais manqué de rigueur dans mon éducation et j’avais du mal à assumer mes responsabilités et à me valider.

Le bodybuilding m’a forcée à m’imposer des règles, des restrictions particulières que je sentais être à ma hauteur : peser tout ce que l’on mange, s’entrainer deux fois par jour, ne plus boire d’alcool, arrêter le sucre et évidement la drogue. J’avais envie de me prouver que j’étais « capable de » et j’ai réussi ! Aujourd’hui je concours au niveau international et si tous se passe bien je devrais passer athlète professionnelle courant 2020.

Mais ma passion du bodybuilding m’a en fait poussée bien plus loin dans mon travail personnel, après avoir appris à maîtriser mon corps, j’ai appris à maîtriser mon mental. Dans l’effort extrême et dans ce sport, on sort en permanence de sa zone de confort. Et cela nous apprends vraiment à nous connaitre.

J’ai donc appris à découvrir qui je suis, qui je veux être et ce que je veux en passant par le développement physique. Je me suis ensuite intéressée au développement personnel, au yoga, à la méditation. Et aujourd’hui je suis énergéticienne et je suis une formation de naturopathe.

Le bodybuilding à changé ma vie. Aujourd’hui j’ai le physique que je veux. La vie que je veux. Et j’ai un corps sain dans un esprit sain.

Bio-EVE : De nombreuses personnes sont en désaccord avec leur aspect extérieur. Ce peut être une grande source de souffrance. En tant que coach sportive, mais aussi en tant que femme, quel serait ton conseil ?

Laura Ziv : Mon conseil est d’aller chercher déjà à l’intérieur ce qui fait que l’on ne se sent pas bien à l’extérieur. Essayez d’apprendre à vous aimer, à vous accepter. Ou sinon à mettre des actions en place pour atteindre vos objectifs.

N’oubliez pas que nous sommes ce que l’on mange mais aussi ce que l’on pense ; nos pensées sont de l’énergie qui se matérialise donc ensuite.

Alors si vous pensez que vous êtes moche et gros(se) et qu’en plus vous ne faites aucun effort ou ne mettez rien en place pour que ça change, vous pouvez être sûr(e) à 100% qu’il en sera ainsi !

Nous sommes les seul(e)s responsables de nos vies et de nos corps. Soyez en conscient(e)s et posez-vous les bonnes questions ! Car nous sommes tou(te)s capables de tout, il suffit d’avoir les pensées et les actions qui y correspondent.

Bio-EVE : Et comme d’habitude voici ma dernière question. Suite à une catastrophe planétaire, tu te retrouves présidente du monde… Quelle serait ta première mesure ?

Laura Ziv : Ma première mesure serait de faire la chasse aux corrompus qui contrôlent nos gouvernements, nos systèmes financiers, nos systèmes de santé, l’agro-alimentaire, le cinéma, les médias afin de mettre fin aux inégalités, au matraquage de cerveau, à tout ce système économique qui est en train de nous tuer avec le consentement de la population affaiblie et réduite à des moutons de l’école à la maison de retraite sans même en être consciente…


Si vous êtes intéressé(e)s, n’hésitez à consulter son site : https://www.getfitbyems.com/.

No Comments

Post A Comment