Différence dans un couple : est-il possible de la dépasser ? D'en faire une force ? C'est ce que vous allez découvrir dans cet article !

La différence dans le couple : atout ou limite ?

La différence dans le couple est-il un frein inéluctable ? A cette question je répondrai : cela dépend.

Probablement que si vous vous posez cette question, c’est que vous y êtes confronté(e). A une situation dans laquelle vous vous demandez si vos différences ne se poseront pas comme une limite.

Mais, en vérité là encore (comme dans toute question d’ailleurs), il n’y a pas vraiment de réponse-type. Tout est une question de point de vue. Et tout va dépendre de vous (vous deux) et de la différence en question…

1 / La différence dans un couple : une possible source de conflits

Commençons par le moins agréable… Autrement dit, les situations dans lesquelles la différence observée au sein du couple peut devenir une réelle source de conflits…

# Quand la différence du couple repose sur un conflit de valeurs

La différence va se présenter comme un frein réel lorsqu’elle repose sur un conflit de valeurs. Alors quesako ? Les valeurs, c’est tout ce qui est important pour vous, ce qui vous fait vibrer au plus profond de vous et dont le non respect vous révolte…

Par exemple, pour moi, le respect, la tolérance et la bienveillance sont des valeurs importantes.

A ne pas confondre avec les « valeurs morales » inculquées par la société, nos parents, nos pairs…

Par exemple, la politesse est une valeur morale que m’ont inculquée mes parents. Pour autant, une personne qui ne serait pas très polie mais ne le ferait pas dans une optique de manque de respect, ne me dérangera pas plus que ça (voire même pourra parfois me faire rire parce que je suis plutôt bon public…).

Les valeurs sont très profondément ancrées en nous. A tel point que, bien souvent, on n’a même pas conscience de les avoir mais qu’elles définissent malgré tout notre façon d’agir et de percevoir le monde.

Dès lors, une différence à ce niveau-là dans le couple peut réellement devenir problématique.

Si mon compagnon n’était pas quelqu’un de respectueux, vous vous doutez bien que ça risquerait de partir en sucette très rapidement…

# Quand la différence entraîne un déséquilibre dans le couple

L’autre type de différence qui risque de poser problème au sein du couple, est celle qui entraîne un déséquilibre.

Vous le savez déjà si vous me suivez, je pense que l’équilibre c’est une des bases du couple. Quand cet équilibre est rompu… C’est la porte ouverte à la souffrance, aux rancunes et reproches de toutes sortes !

Mettons que l’une des deux personnes du couple soit du genre hyper-investie (nous l’appellerons personne A pour les besoins de l’histoire). A l’opposé, l’autre personne est plutôt du genre à se laisser vivre (personne B).

Alors le schéma risque, par exemple, de devenir :

  • La personne A se sent mal, elle a la sensation que l’autre n’est pas suffisamment investi(e) et donc n’accorde pas suffisamment d’importance au couple et à elle-même. Elle en souffre profondément, peut même devenir agressive (de manière totalement incontrôlée) pour signifier à l’autre qu’il/elle la blesse…
  • De son côté, la personne B ne comprend pas, elle se sent oppressée, toujours critiquée, et se renferme ou s’éloigne de plus en plus…

Comme vous le voyez, la différence de base apparaît très rapidement comme un obstacle non négligeable pour le couple. Pour autant, contrairement au conflit de valeurs, ce type de différences peut être surmontée, pour peu qu’une communication puisse être réinstaurée…

# Quand vous ne voulez (tout simplement?) pas faire de compromis

Le dernier type de situation où la différence peut devenir un frein est assez simple : vous (ou l’autre) n’avez pas envie de faire d’effort. Pas envie d’évoluer, de communiquer, de prendre en compte la personnalité de l’autre…

Ce n’est pas une critique en soi. On n’est pas toujours prêt(e) à avoir une « vraie » relation. On a envie de profiter, ou on recherche autre chose, ou on est juste pas suffisamment amoureux(se)…

Personnellement, dans l’optique de respect annoncée plus haut, je conseille dans ce genre de situation d’être tout simplement honnête, avec soi-même et avec l’autre. Ne pas se forcer (parce que ça ne marche que très rarement) et ne pas faire croire à l’autre que vous voulez la même chose que lui/elle alors que ce n’est pas le cas.

A noter cependant… Il arrive que ce genre de comportement soit le signe d’une blessure passée, de quelque chose que vous n’arrivez pas à surmonter. Dans ce cas, et surtout si vous en souffrez, je ne pourrais que vous conseiller d’être accompagné(e) pour parvenir à aller de l’avant. 

2 / Théorie de la complémentarité

Voilà pour le négatif, passons à présent à un point de vue plus positif !

# Quand les contraires s’attirent

Si vous avez un tant soit peu suivi vos cours de physique-chimie au lycée (ciel, voilà qui ne me rajeunit pas!), alors vous gardez probablement vaguement en tête cette idée que des polarités contraires vont s’attirer. Vous savez ? Le fameux – et – font + ?

Bon, si vous ne voyez pas de quoi je parle, pas de panique ! Vous n’aurez pas de contrôle à la fin.

L’idée, c’est simplement que parfois on est attiré(e) par ce qu’on n’est pas (ou qu’on n’a pas l’impression d’être) et qui nous fait envie, nous intrigue…

Ce peut, par exemple, être le cas quand l’une des deux personnes du couple manque de confiance en elle alors que l’autre en regorge. La personne timide sera attirée par la personnalité solaire de l’autre, alors que la personne confiante verra peut-être une forme de calme ou un côté mystérieux chez la personne timide.

Auquel cas, et même si la différence pose problème au couple dans son quotidien par la suite, elle aura permis au couple de se former à la base.

# Quand la différence permet de faire évoluer le couple

La chose importante à comprendre, c’est tout simplement que la différence peut devenir une force. Et ce pour deux raisons :

  • Cela vous fait sortir de votre zone de confort : l’autre vous pousse certes parfois dans vos retranchements, mais en même temps il/elle vous permet de tester un autre angle de vue, de nouvelles activités…
  • Et cela vous permet d’évoluer pas-à-pas.

Reprenons l’exemple précédent… Le fait de sortir de sa zone d’ombre habituelle, d’être au contact de quelqu’un qui dispose de la confiance qui lui fait (peut-être) envie, va permettre à la personne « timide » de gagner peu à peu une certaine dose de confiance. A condition que l’autre ne soit pas du genre à la diminuer, cela va de soi…

Cette idée en rejoint une autre, qui veut que vous attiriez à vous les situations, les personnes que vous rencontrez, dans l’optique d’apprendre certaines leçons de la vie. Mais c’est une idée sur laquelle je reviendrai dans un autre article…

# Quand l’amour est (tout simplement?) plus fort

Je n’aurais de cesse de le répéter : l’amour est une construction. Il n’y a rien qui saurait le briser de façon irrémédiable, pour peu que certaines règles soient respectées.

Je souligne que je ne parle que des conflits du quotidien (et bien sur d’une différence basée sur autre chose qu’un conflit de valeurs dans le couple). Les violences conjugales, physiques et/ou morales, devant être considérées d’une façon toute autre bien entendu (et celles-ci sortant complètement de mon cadre de valeurs, je ne saurais que vous inviter à ne pas en tolérer la moindre, même si je sais que ce n’est jamais si simple).

Toujours est-il que chaque leçon que vous apprenez, chaque échange qui vous permet d’évoluer et de dépasser différence et conflit dans le couple, sera une pierre supplémentaire à votre édifice amoureux. On dit souvent que l’on regrette l’époque où l’on ne jetait pas les choses cassées mais qu’on les réparait… C’est un peu la même chose avec l’amour. Si vous voulez une relation solide, vous apprendrez à colmater les fissures pas-à-pas.

3 / Comment savoir si la différence risque de porter préjudice à votre couple ?

Cette question est, au fond, plus simple qu’il n’y paraît. Posez-vous les questions suivantes :

  • Est-ce que vous vous aimez ?
  • Et est-ce que vous avez envie d’avancer ensemble (dans la même direction bien sur) ?

J’aurais été tentée de m’arrêter là, mais poursuivons tout de même un peu :

  • Cette différence repose-t-elle sur votre système de valeurs (va nécessiter de connaître ses valeurs au préalable…)?
  • Est-ce que vous arrivez à communiquer avec l’autre : parvenez-vous à parler de cette différence ?
  • Êtes-vous prêt(e), vous-même, à envisager la possibilité que vous ayez quelque chose à travailler ici, à apprendre sur vous-même de cette différence ?

Gardez bien en tête que de la même façon que vous construiriez une maison, il vous appartient de poser les pierres de votre édifice de la façon dont vous (vous deux) l’entendez…

« Qui accueille les différences comme des trésors, connaît l’amour. »

Régis Carlo
No Comments

Post A Comment