Vous recherchez le bonheur ? Et si, en vérité, il avait toujours été là ? Découvrez dans cet article 5 voies pour créer le votre !

le bonheur : 5 voies pour créer le sien

Le bonheur… Un mot qui fait rêver !

Nous passons une large part de notre vie à le rechercher et, le jour où l’on comprend de quoi il s’agit réellement, il ne nous reste bien souvent plus assez de temps pour en profiter…

Le bonheur est ainsi fait que sa nature-même tend à toujours nous échapper… A moins que…

Oui… A moins qu’il ne s’agisse-là d’une énième fausse croyance. Et que le bonheur, en vérité, n’ait toujours été là….

1. C’est quoi le bonheur ?

La définition-même du bonheur peut sembler compliquée à trouver. Selon les sources, le bonheur peut se définir comme :

  • Un « état de complète satisfaction » – Larousse
  • Ou encore une « notion philosophique relative à un état constant de plénitude, contentement, enchantement, bien-être » – L’internaute

Oui, ok, bon en gros on se sent super bien. Mais avec une définition aussi vague et floue, il semblait normal que pas mal de monde soit en difficulté pour réellement y accéder !

Le problème, avec cette notion, c’est qu’elle est subjective. Et que par conséquent il n’est pas possible d’en donner une définition plus claire.

Pour certaines personnes, le bonheur reposera sur l’acquisition d’une belle voiture ou d’un bien matériel, pour d’autres sur une réalisation personnelle ou encore du moment passé avec un proche… Et chacun de ces points sera invariablement soumis à la balance : l’état de satisfaction finit par s’évaporer et l’on se remet alors en quête de ce bonheur… De cet état de douce euphorie, d’harmonie complète…

Mais alors une question survient ? Le bonheur, par définition, aurait-il vocation à nous échapper ?

2. Pourquoi le bonheur semble si souvent nous échapper ?

Pour comprendre pourquoi le bonheur passe son temps à nous échapper, il faut remettre le focus sur deux points…

# Le bonheur : un choix au-delà du contexte

Le premier point, c’est qu’il est important de comprendre que le bonheur, en vérité, ne dépend pas d’éléments extérieurs mais doit provenir de l’intérieur. J’y reviendrai plus en détail dans la troisième partie de cet article.

Mais pour faire court, les éléments extérieurs (contexte, acquisition de biens, alimentation…) nous permettent de ressentir des rushs (fortes doses) de bien-être. Dès lors, le bonheur nous semble tout à fait accessible et on associe, à tort, le bonheur avec cet événement. Le risque, c’est que l’on n’arrive plus à se sentir bien en dehors de ces contextes et qu’on passe son temps à leur courir après…

Pour donner un exemple auquel je me raccroche souvent : dans certains pays, les enfants n’ont absolument rien – ou vraiment pas grand chose – mais cela ne les empêche pas d’être heureux et d’embrasser la vie (alors que nous-même serions au 56e dessous si nos places étaient inversées). Cette idée est souvent inconcevable pour nous. On songe : bien sur que non, ils ne peuvent pas connaitre le bonheur dans leur situation ! Et pourtant… Accepter l’idée que le bonheur relève d’un choix intérieur plutôt que d’éléments extérieurs est indispensable pour le créer sur du long terme.

# Accepter le cycle du bonheur

Le second point consiste à comprendre que le bonheur ne nous échappe pas, mais qu’il s’intègre tout simplement dans le cycle de nos émotions. Cela ne veut pas dire que le bonheur va et vient, et qu’on alterne successivement entre bonheur et malheur ! En revanche, cela signifie que nos émotions, elles, ont vocation à bouger.

Le bonheur – qui, rappelons-le, relève d’un choix – consisterait alors à entretenir une relation apaisée avec ces cycles ! Accueillir ses émotions dites négatives, accepter de ralentir et de ne pas toujours être dans la performance et l’efficacité, prendre le temps de se bichonner… sont autant de clés qui nous permettent de voir le bonheur, même dans les moments où l’on traverse le creux de la vague !

A noter, d’ailleurs, que la notion de cycle est encore plus prégnante chez la femme en raison du cycle menstruel…

Vous recherchez le bonheur ? Et si, en vérité, il avait toujours été là ? Découvrez dans cet article 5 voies pour créer le votre !

4. 5 voies pour créer son propre bonheur

# Reprendre la responsabilité de son bonheur

La première chose à comprendre c’est que VOUS – et vous seul.e – avez le pouvoir de laisser entrer le bonheur dans votre vie. En effet, vous avez le choix de ce sur quoi vous décidez de focaliser votre attention. Vous pouvez, bien sur, faire le choix de :

  • Vous placer dans la position de victime : restant alors impuissant.e face aux aléas de la vie mais ouvrant la porte à toutes sortes de consolations (soutien de l’entourage…) et limitant vos remises en question ;
  • Toujours voir ce qui ne va pas : parce qu’il y aura toujours des choses qui vous échapperont, qui ne se passeront pas exactement comme vous l’espériez…

Ou alors vous pouvez décider de reprendre votre pouvoir personnel et de vous raccrocher à tout ce qui va bien dans votre vie… Bien sur, cela vous demandera de sortir de votre zone de confort, mais vous vous y sentirez bien plus heureux.se !

# L’importance du lâcher prise

Le deuxième point complète le premier : en effet, vous focaliser sur le positif ne signifie pas renier l’existence de tout le reste. En revanche, cela signifie lâcher-prise sur deux choses :

  • Tout ce qui ne vous appartient pas : autrement dit, tout ce qui n’est pas de votre ressort, de votre responsabilité ! Le week-end arrive et il ne fait pas beau ? Ne perdez pas votre temps à vous plaindre du temps, trouvez plutôt un moyen de profiter du temps qui est mis à votre disposition pour faire quelque chose que vous aimez !
  • Votre côté sombre : arrêtez de vous battre avec vous-même, vos émotions (même négatives) font partie de vous, de même que votre niveau d’énergie, votre corps… Alors plutôt que de chercher à tout rejeter en bloc pour être forte, belle, efficace, ou que sais-je, apprenez plutôt à faire la paix avec vous-même.

Reprendre votre pouvoir personnel, oui, mais sans vous culpabiliser vainement ! Trouver le bonheur, c’est aussi être en paix avec tout ce qui EST.

# Le bonheur de s’ancrer dans le moment présent

Une autre voie à suivre pour créer son propre bonheur consiste à s’ancrer dans le moment présent. Nous passons beaucoup de temps à osciller entre :

  • un passé que l’on revit en boucle : qu’il s’agisse de blessures qui nous freinent ou de regrets qui nous assaillent de « et si?!« …
  • un futur que l’on cherche à anticiper : qui provoque en nous une peur pas toujours justifiée et nous empêche de passer à l’action…

Nous perdons alors de vue une idée importante : l’instant présent est à la fois précieux et fugace. A peine le temps d’un battement de cil qu’il est déjà passé… Prenez conscience de cette chance qui vous est offerte de vivre en vous reconnectant à tout ce que vous faites, au moment où vous le faites : ni avant, ni après.

# Créer un environnement positif

Prenez le temps également de vous interroger par rapport à votre environnement direct :

  • L’espace dans lequel vous vivez : est-il lumineux, en contact avec la nature, ou bien est-il encombré, sombre… Disposez-vous de décorations qui vous inspirent et vous aident à vous sentir bien ?
  • Les personnes que vous côtoyez : s’agit-il de personnes qui vous font rire, vous mettent en valeur, vous consolent, vous inspirent… Ou au contraire de personnes qui vous rabaissent, se moquent de vous, vous épuisent…

Il est important de comprendre que choisir le bonheur sera beaucoup plus compliqué si tout autour de vous vibre le mal-être !

# Apprendre à s’aimer soi-même

Et voilà le point que je préfère : apprendre à s’aimer soi-même !

Prendre soin de soi, se reconnecter avec sa nature profonde et la laisser rayonner dans tous les pans de sa vie… Autant de points sur lesquels j’accompagne les femmes dans le programme Lov’In Me ! Si cela fait écho en vous, n’hésitez pas à réserver un appel découverte avec moi : https://calendly.com/bio-eve/ag


Alors dites-moi… Êtes-vous prêt.e à laisser entrer le bonheur dans votre vie ? Allez-vous vous engager à lui ouvrir les bras dès maintenant ? Répondez-moi en commentaires !

No Comments

Post A Comment